www.villeactivepnns.fr

Medical 2521201767958 2521201767958
oute empathique, reformulation et relation médecin généraliste-malade Deuxième situation : le temps de l’accompagnement pour une adolescente de 16 ans Je suis en stage dans le service de cancérologie digestive du Pr F. depuis à peine 1 mois qua nd la cadre du service m’annonce une en
edezdezdz

logie, etc. L’amélioration du soutien social est un objectif important du plan Cancer 2009-2013. • Le temps de relation avec le médecin traitant généraliste : Il est indispensable d’informer rapidement le médecin traitant choisi par le malade,
edezdezdz

peut faire les frais : en utilisant par exemple des explications concises techniques, en raccourcissant le temps passé avec le malade, ou en refusant, ou en délégant le dialogue et l’information. « Si j’ai conscience de cette attitude, n’est-c e pas le moment, prenant conscience de
edezdezdz

nche, sincère et cordiale. Ne jamais oublier qu’un sourire appelle un sourire ! Le médecin doit être capable d’alterner avec mesure « air sérieux et air souriant » au gré de l’entretien. La gravité, la froideur ne peuvent engager ni un rapport
edezdezdz

L’annonce du cancer pour un oncologue médical est toujours un moment intense dans le colloque singulier avec son patient. Elle doit être loyale, claire et appropriée, c’est-à-dire tout simplement éthique et ne jamais tomber dans un cadre strictement réglementaire et déshumanisé. Pou
edezdezdz


Medecine 2521201767958 2521201767958
. L’ARC est également l’interface entre le promoteur, qui organise la recherche et le médecin. Il fait connaissance des patient s lors des consultations d’annonce et les accompagne tout au long de leur traitement, parfois même sur plusieurs années.
edezdezdz

raitement et de la difficulté du vécu.5) Les mots Il y a toujours des mots à ne pas prononcer : tout ce qui a rapport avec le deuil, la guerre, la chasse, l’artillerie, la balistique, la malchance… ainsi que tous les commentaires appréciatifs
edezdezdz

de la vérité !) progressive, adaptée et personnalisée Pour mémoire : Code de déontologie médicale sur l’information des patient s Dans son article 35 : « Le médecin doit à la personne qu’il examine, qu’il soigne ou qu’il conseille, une information état, les investigations et les soi
edezdezdz

4. te patient re vit pas chez luil
edezdezdz

de manière différente : • verbalisation spontanément : 81 % parlent directement de cancer ou de tumeur • verbalisation avec vocabulaire spécialisée : 8 % employaient un terme proche du langage spécialisé médical (leucémie, lymphome, mélanome,
edezdezdz

« Le médecin m’a inoculé le virus de l’angoisse. J’ai été contaminé, le 23 décembre, la veille de Noël. Sans préavis, sans ménagemen i consulté un dictionnaire médical. Il y a de quoi paniquer n’importe qui. J’ai pensé que j’allais mourir bientôt ! Les médecin s oublie
edezdezdz

R, groupe multidisciplinaire en oncologie) www.pastoralesante.org (Proches – Eglise) www.infos.patients.net (site ayant pour objectif d’apporter des connaissances pour approfondir sa réfiexion personnelle sur la relation médecin-patient)www.f org (Parole et Cancer)
edezdezdz