www.villeactivepnns.fr

Medical 2511941995471 2511941995471
tion de la mise en œuvre de ce dispositif d’annonce contribuera à une meilleure prise en charge de patients atteints de cancer dans les années à venir et surtout à un meilleur vécu de leur maladie. Le Plan cancer a donc créé l’obligation de struc turer les conditions
edezdezdz

Le mot « cancer » est toujours plus ou moins tabou, diabolisé et ne doit être prononcé qu’ avec précaution et parcimonie. Quand il ne doit pas être tout simplement occulté du discours. Le mot « cancer » choque, déra
edezdezdz

Le cancer reste une maladie grave malgré les indéniables progrès thérapeutiques. Il garde souvent dans le grand public une image de « maladie-fiéau irrémédiablementporteuse de mort ». Les premiers temps de l’annonce d’un mmée cancer. La question n’est plus « faut-il dire la vérité
edezdezdz

e soins (PPS) Le personnel infirmier du dispositif d’annonce Soutien du patient et soins de support Articulation avec la médecin e de ville Dossier communicant de cancérologie (DCC) Le médecin généraliste : l’indispensable maillon L’information des
edezdezdz

es valoriser. Par exemple, ces éléments peuventêtre certains membres de l’entourage qui vont savoir-être tour à tour dans l’encouragement, dans la protection ; la capacité d’adaptation du patient ; sa disponibilité à se rendre à plusieurs co
edezdezdz


Medecine 2511941995471 2511941995471
r le grand public, à lui faire ouvrir les yeux et les oreilles et à réduire l’évitement par rapport au sujet du cancer. pour réduire la peur diffuse associée au cancer, pour faire valoir une idée plus juste de la réalité de cette maladie aujour
edezdezdz

nt essentiel au cours duquel l’oncologue médical explique avec la compétence propre qui est la sienne, le diagnostic du cancer , son stade et éventuellement son pronostic. Souvent dans le même temps, l’oncologue médical expliquera le PPS avec remi
edezdezdz

l’objet d’une attention particulière. 2) Il ne faut pas mentir : prononcer le gros mot Le mensonge détruit la relation médecin -malade : l’important est plus l’avenir que le présent et ce contrat de confiance (ne pas mentir) est une ressource du bi
edezdezdz

ré d’avoir un temps pour les questions-réponses. Cela va permettre au patient rassuré de ne pas se lancer immédiatement dans les questions qu’il aura préalablement préparées. Je serai votre médecin « Si vous l’acceptez, je serai dorénavant votr le PPS avec toutes les coordonnées du
edezdezdz

er au mensonge, comme l’excès de douceur à la cruauté. » Jean Rostand L’annonce d’un cancer est toujours un traumatisme pour la personne malade. Elle marque l’entrée dans une vie où il faudra composer avec la maladie. Annoncer, c’est informer, n véritable changement d’identité, lequ
edezdezdz

L’objectif est de montrer au patient que non seulement on l’écoute mais aussi qu’on l’entend. pour signifier sa compréhension, on peut recourir à plusieurs techniques :répétition : d’un ou deux mots-clés des propos d
edezdezdz

La singularité de chaque patient et de chaque « soignant annonceur »
edezdezdz