www.villeactivepnns.fr

Medical 4125879318453 4125879318453
.Le profil « cure » qui signifie en anglais traiter, soigner et le profil « care » qui signifiefifi prendre soin. Le médecin « cure » est factuel, technique et scientifique. eSon patient dira de lui qu’il est : organisé, rigoureux, calme, pon qu’il « va droit au but ». En revanc
edezdezdz

nfiniment l’industrie humaine. Le corps, par les seules lois de sa nature, est capable d’une foule d’opérations qui sont pour l’âme jointe à ce corps, un objet d’étonnement. » L’Éthique, B. Spinoza.
edezdezdz

e la vois bien, celle à qui je vais « taper sur la tête ». Je lui ai fait sa biopsie il y a une semaine et elle attend, avec son mari, comme deux personnages en noir et blanc dans une photo de groupe en couleur : ils font littéralement grise mi
edezdezdz

où l’on en a le plus besoin. » « Il faut responsabiliser le malade, ne pas l’infantiliser. Il faut lui dire ce qu’il a, avec les plus et avec les moins, en rassurant, mais en disant néanmoins que c’est quand même sérieux et que nous avons des c s pas n’importe comment
edezdezdz

Fig. 3 – Exemple de feuille « blanche » pour écrire les informations communiquées au patient .
edezdezdz


Medecine 4125879318453 4125879318453
t (salarié ou libéral) : convention collective, droit du travail, aménagement du temps de travail, articulation avec la médecin e du travail, congé d’accompagnement.• Informer le patient des aides dont il peut bénéficier : aides au maintien à dom
edezdezdz

t, voire restrictivement, la guérison somatique du cancer, mais c’est aussi se préoccuper de l’abord psychopathologique avec les remaniements psychologiques inévitables liés à la fois à la maladie et à l’annonce de la maladie. Les troubles psyc aux troubles anxieux, à la dépression,
edezdezdz

Le médecin ne peut donc préjuger de la façon dont va réagir le patient après l’annonce d’une information médicale qui va profondém
edezdezdz

sont interdits d’en parler ou d’y réfiéchir. La majorité desmédecins n’ont ni le temps ni l’envie d’aller s’épancher dans le bureau d’un « psy » en dépit de la dureté de leur quotidien. En revanche, les possibilités de réfiexion autourde l ’annonce (et du reste) ne manquent pas
edezdezdz

5-6 PROSEIC Informer avec espoir, empathie et expérience ( avec un stylo et feuille 2 : fig. 3) Impliquer le patient
edezdezdz

dérée mais régulière est très fortement conseillée, car elle apporte un bénéfice physique et psychologique important et, pour certainestumeurs, semble également réduire le risque de récidive à long terme (sein, côlon).
edezdezdz

L’information doit être reformulée, renforcée, répétée avec vérification de la bonnecompréhension. La reformulation est une reprise des mots du patient par le médecin. Elle peut ecin : « Votre chimiothérapie se passe en demi-journée sans être hospitalisé… toutes les deux semaines e
edezdezdz