www.villeactivepnns.fr

Medical 8898437269963 8898437269963
pour tant, les progrès accomplis ces dernières années sont réels et les traitements actuels permettent de soigner efficacement ù l’incidence des cancers va continuer à progresser, où le risque de développer un cancer appartient plus que jamais et pour longtemps encore,
edezdezdz

re en Cancérologie-Hématologie Association de Recherche et Formation en Droit Médical Programme Personnalisé de l’Après- cancer Hôpital à Domicile Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques Agence Régionale de Santé ltation d’Annonce Centre de Coordinat
edezdezdz

chapitre, sera traité le rôle du psychiatre dans le traitement des troubles psychologiques et/ou psychiatriques liés au cancer . Prise en compte du patient mais aussi des proches et des soignants De la même sorte que la prise en compte de ces trou , et donc de l’état de santé du patie
edezdezdz

Le cancer est aujourd’hui une redoutable maladie. Il est devenu la maladie qui fait le plus peur dans l’opinion publique. En 10 ans, le cancer aura tué autant que la 1re Guerre mondiale. À l’heure actuelle, plus personne ancer tue 20 fois plus que les accidents de la route et 30 foi
edezdezdz

rès des patients (et de leur entourage) la représentation encore trop traditionnellement négative, voire désastreuse du cancer . La confiance est le maître mot de la relation La qualité de l’échange infiuence la percepfition des mots. La confiance
edezdezdz


Medecine 8898437269963 8898437269963
er votre maladie à vos proches ? » • Il faut résumer et reformuler les messages clés concernant le projet thérapeutique avec un message d’espoir et d’empathie, exemple :
edezdezdz

, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DRESS) a réalisé en 2004-2005, une enquête sur 4 270 malades dont le cancer avait été diagnostiqué deux auparavant, en 2002 (Le Corroller-Soriano et al. 2008). Au moment du diagnostic, 11 % seule
edezdezdz

ette angoisse sur le plan comportemental : « C’est pas possible – Pourquoi moi ? – Il y a erreur – Je suis coupable, le cancer est une punition – Je ne veux pas que l’on me «charcute » – Ma famille va souffrir – On va plus se voir – Je suis foutu e protège contre le sentiment d
edezdezdz

ien accepté (en partie ou en totat lité), bien enregistré (mémorisation sélective).Confrontation de la sémantique du médecin avec la sémantique du patient. 6 – Message en retour • Questionnement – approbation – commentaire – acceptation… • Réac
edezdezdz

) La consultation médicale : un moment particulier Le lien qui se tisse lors d’une consultation entre un médecin et son patient est une des relations humaines les plus fortes qui soit. Particulièrement en oncologie, où les thèmes abordés lors d’un
edezdezdz

e décontraction. Les postures les mieux adaptées sont celles dites ouvertes : orientation du corps et du visage vers le patient , inclinaison du buste en avant, membres non croisés, contact visuel fréquent. Les bras croisés et le tronc en arrière o stance et le contact physique La dis
edezdezdz

5-6 PROSEIC Informer avec espoir, empathie et expérience ( avec un stylo et feuille 2 : fig. 3) Impliquer le patient
edezdezdz