www.villeactivepnns.fr

Medical 1929384958930 1929384958930
e temps Dans ma pratique d’oncologue médical, l’annonce du cancer est de tout temps. Dès la 1re annonce chez le premier patient dont j’ai eu la charge, j’ai eu cette conscience
edezdezdz

t (salarié ou libéral) : convention collective, droit du travail, aménagement du temps de travail, articulation avec la médecin e du travail, congé d’accompagnement.• Informer le patient des aides dont il peut bénéficier : aides au maintien à dom
edezdezdz

etien de mes connaissances. Comment rester toujours aussi compétent dans la pratique quotidienne, dans l’intérêt de mes patient s, et dans un monde médical en constante évolution clinique, technologique et socio-économique ? Balbutiant ma FMC, j’ai gnée au CHU et les nécessités
edezdezdz

cruauté. » Jean Rostand L’annonce d’un cancer est toujours un traumatisme pour la personne malade. Elle marque l’entrée dans une vie où il faudra composer avec la maladie. Annoncer, c’est informer, prédire, inaugurer un parcours thérapeutique. tant où l’on devient vraiment malade, o
edezdezdz

Pour occuper ce poste spécifique, l’infirmière doit être volontaire, motivée et avoirfi une expérience importante avec pratique au contact de malades atteints de cancer ou d’autres maladies graves. À côté des indispensables connaissances
edezdezdz


Medecine 1929384958930 1929384958930
lle-hôpital des malades pendant la phase active de traitement. Il est précisé que les postes d’infirmier« d’annonce » pour ront être élargis pour intégrer ces nouvelles missions.
edezdezdz

u des soins, sur leur demande et par l’intermédiaire du praticien qu’elle désigne, les informations médicales contenues dans leur dossier médical. C’est un document annexé à la circulaire ministérielle n° 95-22 du 6 mai 1995. Une version simpli fiée est affichée dans to
edezdezdz

ppe et vive ? L’existence formelle et subjective du « cadre relationnel-professionnel ». • Où suis-je par rapport à mon patient ? Suis-je trop loin ou trop près ? Il doit avoir toute ma sympathie, mais mon affectivité n’est-elle pas aussi en cause détection de tout
edezdezdz

tique proposée. Donner au patient le sentiment qu’il est compris Elle sert surtout à donner au patient le sentiment que dans sa maladie (son cancer) il est compris, accepté, comme « porté » par son médecin qui ne lui renvoie pas une image doulo ureuse de lui-même. Plus les sentiments
edezdezdz

C’est une réalité dans la révélation d’une grave maladie. Il ne faut confier au malade enfait, que ce qu’il demande ou veut entendre ! Freud n cancer ; j’aurais été heureux deux mois de plus ». Pour sauver les « naufragés du cancer », enfermés comme des reclus dans
edezdezdz

l’interlocuteur privilégié de la prise en charge continue. Il est le relais du médecin et travaille en complémentarité avec lui et assure la continuité jusqu’à la prise en charge thérapeutique par les équipes d’hospitalisation. L’infirmier de c
edezdezdz

répéter et reformuler PROSEIC Ouvrir avec des Objectifs PROSEIC Sonder pour savoir ce que sait et ce que veut savoir le patient . Sourire et s’asseoir PROSEIC Écouter, Entendre, Écrire et Examiner avec Empathie et Espoir PROSEIC Informer avec espoi r, empathie et expérience Impliquer
edezdezdz