Evaluer perte autonomie Senior

Chez les seniors, la perte d’autonomie est la conséquence de dégradations physiques et psychiques liées au vieillissement.

En résulte pour la personne concernée une incapacité à effectuer seule certaines tâches courantes.

Si l’un de vos proches commence à montrer des signes de perte d’autonomie, il est essentiel de faire le point avec des professionnels de santé.

Comprendre ses besoins avec exactitude est en effet le meilleur moyen de lui assurer une bonne qualité de vie. Par ailleurs, il pourrait avoir accès à des aides financières plus ou moins importantes selon son niveau de dépendance.

Les critères d’évaluation de l’autonomie senior

aide AGIRR

Pour déterminer le niveau d’autonomie des seniors, les professionnels s’appuient sur la grille nationale d’évaluation AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources). Cet outil mesure la capacité du patient à réaliser 17 activités de la vie quotidienne.

Parmi ces activités, 10 sont déterminantes pour décider de la nécessité d’une aide financière : la toilette, l’habillage, l’alimentation, l’élimination, les transferts, les déplacements à l’intérieur, les déplacements à l’extérieur, la cohérence, l’orientation et la communication à distance.

Les 7 autres n’interviennent pas dans cette décision, mais elles sont utiles dans l’élaboration d’un plan d’aide adapté. Il s’agit de la cuisine, du ménage, du suivi de traitement, du transport, des achats, de la gestion du budget et des activités de loisir.

Une fois cet examen réalisé, la personne évaluée est affectée à un GIR (Groupe Iso-Ressource). Il en existe 6, le groupe 1 correspondant au degré d’infirmité le plus important.

Les aides financières pour les personnes en perte d’autonomie

L’évaluation suivant la grille AGGIR sert principalement à déterminer si la personne âgée est admissible pour l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) : seuls les GIR de 1 à 4 y ouvrent droit. Les seniors appartenant à l’un de ces groupes ont ainsi accès à un plan d’aide personnalisé, qui servira de base au calcul du montant de l’allocation.

Les personnes appartenant aux GIR 5 et 6 peuvent toutefois bénéficier d’autres aides d’accompagnement : des prestations d’aide à domicile peuvent leur être octroyées par leur régime de retraite, ou bien encore par l’aide sociale départementale.

Où peut-on réaliser cette évaluation ?

Selon la situation de la personne concernée, l’examen pourra être effectué à différents endroits.

Si elle a été recommandée par le médecin traitant, elle sera le plus souvent réalisée dans un centre d’évaluation gérontologique (CEG). Si la consultation fait directement suite à une demande d’APA, elle sera prise en charge par l’équipe médico-sociale du département et aura généralement lieu à domicile.

Enfin, si le patient loge dans une maison de retraite, elle sera pratiquée sur place par l’équipe de l’établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *